INTRODUCTION

Les non-dits au nom d'un despotisme d'état !

sournoiserie


    Nous allons parler ici des méthodes de soins non conventionnelles, celles qui sont pour ainsi dire
 rejetées par la médecine traditionnelle parce qu’elles commencent doucement à prendre trop de place. 
Mon analyse est que le pouvoir en place (politique, économique, médiatique) tient à garder la main
 sur un système qui profite à beaucoup et qui accepte mal de ce fait, d’être remis en question.

 
    Evoquons ici le Reiki. C’est une méthode de soins d’origine japonaise, fondée sur la circulation de l’énergie dans le corps. Il s’agit d’une méthode saine et holistique qui repose sur un travail énergétique par imposition des mains. Il est important de faire ici une distinction dans les termes.

 La méthode « Reiki », soigne par une réharmonisation provoquée par "l'Amour" de la Lumière  canalisée, le praticien lui ne sert que d’intermédiaire. Il régule le Qi, il traite le plan subtil de l’être et comme ce « Qi » n’existe pas aux yeux de la médecine française et de son administration tatillonne, il n’est pas interdit de le travailler. C’est avant tout, une manière de penser et de concevoir le monde multidimensionnel et donc de le vivre. Reiki va au-delà des symptômes pour chercher véritablement les causes des maux à l’inverse de la médecine allopathique. Par ailleurs, son champ d’application premier reste la prévention en maintenant l’équilibre du Qi ou « Ki » dans le plan éthérique, et donc la santé et la joie de vivre. Autre distinction importante, Reiki n’a juste rien à voir avec le diagnostic médical car ici, il est fait référence aux ressentis, à l'intuition et aux flashs. 

Ainsi, la méthode ne tombe pas du tout sous le coup de l’exercice illégal de la médecine. La méthode est également basée sur l’éveil spirituel, l’ouverture de la conscience et l’harmonie énergétique dans le moment présent. Elle ouvre à l'Esprit et promeut l’art de vivre et de penser correctement. Elle permet de redécouvrir son "Essence", d'être la Vie mais là encore, elle est attaquée d’une façon sournoise pour la museler.

 Vous constatez donc que dans le Reiki, il n’y a pas établissement d’un diagnostic ou de traitement de maladies (réelles ou supposées), d’une déstabilisation mentale, ou d’un discours dénigrant la médecine conventionnelle. Elle s'en charge elle-même !

POURQUOI TANT D'HOSTILITE CONTRE LES MEDECINES NATURELLES ?

Danger


La médecine (en droit français) n'existe pas en soi mais, depuis la loi de 1803,

"on" considère qu'elle est la science appliquée par les médecins,
stop et fin, circulez, il n'y a rien à voir !

     Revenons encore un moment sur l'hostilité des pouvoirs publics vis-à-vis des médecines naturelles qui date de la seconde guerre mondiale, lorsque fut créé en 1940 l'Ordre des Médecins. La dogmatique médecine française a donc été mise au pas et forcée d'entrer dans un seul moule. Un nombre incalculable d'herboristes et de guérisseurs, héritiers de traditions ancestrales d'une richesse pourtant fabuleuse, se retrouvèrent du jour au lendemain passibles de poursuites pour « exercice illégal de la médecine », ou « exercice illégal de la pharmacie » sous prétexte qu'ils n'avaient pas, et ne pouvaient pas, adhérer à l'Ordre des Médecins ou des Pharmaciens. Il en fut de même dans les monastères où certains religieux se transmettaient encore des savoir-faire médicinaux datant de la nuit des temps. Voilà où nous en sommes encore à l'heure actuelle avec les nouvelles décisions européennes contre les remèdes naturels (règlement européen, le 1924/2006/CE par exemple). Mais la faute n'en revient pas seulement aux professionnels de la santé car vous êtes en cause ! Lorsque la machine se détraque, vous foncez chez le médecin ou le pharmacien afin d'obtenir le médicament miracle qui va soi-disant le réparer. Ensuite, comme pour une voiture, vous envisagez de repartir de plus belle … jusqu'à la prochaine panne qui ne tardera pas, soyez-en sûr ! Attention, ici, je vous invite simplement à faire preuve de réflexion.
 

 La médecine certes est basée sur certains savoirs validés mais elle traite des maladies et non des personnes malades. Elle n'est pas une science exacte, comme tout ce qui touche le vivant d'ailleurs ! Heureusement, il y a une nouvelle prise de conscience qui émerge face à tous les accidents provoqués par ces produits dangereux.