DEONTOLOGIE DANS LA PRATIQUE REIKI :

C'EST L'OBJET DE LA PRESENTE RUBRIQUE : 

Philippe BLOT, Maître-enseignant en Reiki traditionnel et adhérent au SNPER.

Tout membre actif du Syndicat National des Praticiens et Enseignants du Reiki s’engage, dès son inscription,
 au respect du code de déontologie conforme à l’esprit du Reiki.

Cette rubrique présente le code de déontologie du praticien Reiki et ainsi protège, s'il est appliqué, les patients contre des préjudices résultant d'un comportement contraire à l'éthique. Son objet est de s'assurer qu'en toutes circonstances, leur sécurité sera toujours prioritaire.

Les objectifs secondaires de ce code de déontologie sont directement ou indirectement subordonnés au but principal ci-dessus.


MON ENGAGEMENT LORS DES SEANCES DE SOINS


    Je reconnais votre droit à la confidentialité la plus absolue dans la relation guérisseur-patient. Je m'engage à ne partager aucune information avec qui que ce soit, ni vos coordonnées, ni la teneur de ce qui se sera dit entre nous, à moins que vous ne le souhaitiez. Je m'engage à vous recevoir dans la dignité et le respect le plus profond et à vous aider dans votre cheminement. Je m'engage également à ne pratiquer que les méthodes de traitement Reiki dans lesquelles je peux justifier de connaissances et d'une pratique certaine. La profession de thérapeute énergétique se caractérise donc par l'implication du praticien dans la réalisation des objectifs précités conformément au code ci-dessous énoncé :

CODE DEONTOLOGIQUE REIKI : 

Philippe BLOT, thérapeute énergétique à ESTOS (64) : site Reiki Source.


Mes séances de soin et mes formations sont réalisées dans le respect du présent code de déontologie. Ce code recueille toutes les conditions de notre éthique de Maître Reiki Usui. Sa finalité est avant tout de protéger les patients contre les faux ou pseudos praticiens soi-disant initiés à la méthode Reiki. Ainsi, j'assure des consultations dans le respect de l'anonymat et du secret professionnel.


A - Obligations générales du praticien Reiki :


1. Formation professionnelle : Le Maître Reiki a reçu une formation approfondie théorique et pratique apte à créer une compétence de praticien complet. Il peut en justifier sur présentation des certificats de chaque niveau et par là même, justifier de sa lignée.

2. Processus thérapeutique personnel : Il est passé lui-même par un processus thérapeutique approfondi. Cette démarche personnelle est distincte de sa formation, bien qu'elle y participe fondamentalement.

3a. Formation continue : Sa formation et son développement personnel doit faire l'objet d'une constante mise à jour. Le thérapeute énergétique aura à cœur de poursuivre son processus individuel de formation professionnelle par tous moyens à sa convenance, autodidaxie, séminaires, stages, conférences, formations qualifiantes.

3b. Conduite d'accompagnement en pédagogie des adultes : le guérisseur accompagne chaque personne à sa demande, dans la découverte de son chemin de vie. Il l'encourage à développer ses compétences, et ses talents dans une perspective d'autonomie, de responsabilité et d'évolution. Le praticien Reiki ou le Maître Reiki incitera la personne à faire appel à son libre-arbitre, à son discernement et à son potentiel personnel pour devenir l'acteur de sa vie en pensées, paroles et actes qui conditionnent sa réalité.

4. Indépendance professionnelle : Le praticien Reiki ne doit pas accepter de conditions de travail qui porteraient atteinte à son indépendance professionnelle et, notamment, qui l'empêcheraient d'appliquer les principes déontologiques énoncés ici.

5. Attitude de réserve : Le guérisseur, conscient de son état, s'engage à une attitude de réserve. Il prend garde aux conséquences directes ou indirectes de ses interventions et, entre autres, à l'utilisation qui pourrait en être faite par des tiers.

6. Attitude juste : Face à une personne désireuse de mieux-être ou en quête de clarté, d'authenticité ou en difficulté particulière, le praticien Reiki saura, par une attitude juste, faire preuve d'humilité sans s'ingérer ni interférer dans la vie du receveur, l'encourageant à prendre l'initiative sur le chemin de sa vie.

7. Information sur son exercice : Toute information du public (articles, publications, émissions radio ou télévisées, enseignes, annonces payantes, conférences, documents pédagogiques etc) doit être faite dans une position de réserve et de décence sur la personnalité du praticien, sur la nature des traitements énergétiques qu'il donne et sur les résultats escomptés du patient. Le thérapeute n'utilise pas ses receveurs à des fins médiatiques.


B - Les devoirs du guérisseur vis-à-vis de ses patients :


1. Devoir de réserve : Conscient de la relation très spécifique qui le lie à ses patients, le praticien Reiki observe une attitude de réserve en toutes circonstances.

2 Respect de l'individu : le praticien Reiki respecte l'intégrité et les valeurs propres du patient dans le cadre du processus de changement énergétique induit.

3. Responsabilité du patient : le praticien se doit d'attirer l'attention du patient sur sa responsabilité propre et sur la nécessité d'une coopération active et permanente de ce dernier dans le processus de guérison engagé.

4. Sécurité physique : dans le cadre de sa pratique, le thérapeute instaure une règle de non-violence sur les personnes et les biens.

5. Secret professionnel : le praticien est soumis aux règles usuelles du secret professionnel qui s'étend à tout ce qu'il a vu, entendu ou compris au cours de sa pratique énergétique.

6. Garantie de l'anonymat : le praticien prend toutes les précautions nécessaires pour préserver l'anonymat des personnes qui le consultent ou l'ont consulté. Secret professionnel et cothérapie : si des raisons thérapeutiques nécessitent la collaboration avec une personne donnant des séances Reiki au patient, le praticien ne peut partager ses informations qu'avec l'accord du patient. Cet accord est implicitement donné dans un processus de cothérapie.

7. Groupe : anonymat et discrétion : en séance collective, le ou les guérisseurs prescrivent aux membres du groupe une obligation de secret quant à l'identité des participants et de discrétion sur le déroulement des séances.

8. Protection des participants : en séance de groupe, le praticien interdit le passage à l'acte sexuel entre les participants et tout acte physique dommageable aux personnes et biens.

9. Continuité : le guérisseur se doit également d'assurer la continuité de l'engagement thérapeutique ou d'en faciliter les moyens auprès d'autres praticiens.

10. Rapport à la médecine : le Reiki en tant que système énergétique, peut compléter avantageusement un programme de soins de santé en accélérant ses effets ou en limitant les effets secondaires de certains traitements. Il ne se substitue pas non plus à ceux-ci. Si le thérapeute établi un bilan subtil (1), il ne donne pas de prescription médicale, n’y ne modifie le traitement médical ou psychologique d'une personne qui vient le consulter. Le guérisseur canalise l’énergie Lumière et le receveur l’absorbe donc se traite lui-même.

(1) Bilan signifie ici être capable de discerner les perturbations subtiles, d’avoir connaissance des troubles énergétiques, de trouver la cause de la panne à l’aide de vos mains. Ce sont les seuls outils du praticien. 

11. Changement de praticien : le guérisseur est conscient des liens spécifiques mis en place par une thérapie précédemment engagée avec un confrère. Dans le cas d'une consultation en vue de changer de praticien, il facilitera l'analyse de la difficulté qui a surgi.

12. Néant.